Actualité HAITI ET INTERNATIONALE : SPORTIVE - POLITIQUE - SANTE - SPECIAL BEAUTY LAKAY - FACEBOOK PAGE: ZAPP Haiti- TV ONLINE - YOUR WELCOME –

sábado, 3 de septiembre de 2016

Fokal : Frère Francklin Armand apporte un démenti formel contre les déclarations raciste et politique de Michel Duvivier Pierre-Louis

Francklin Armand+Michel Duvivier+Moise Jean-Charles
L'ancienne première ministre de la république révoquée pour cause de lesbienne et de corruption, Mme Michel Duvivier Pierre-Louis, que Moise Jean-Charles et des allies de 2009 ont été destitués pour plusieurs d'autres raisons a été démentie par le frère Francklin Armand




La polémique autour de la fondation de la Fokal, un « faux débat », selon frère Francklin Armand

Le premier président du conseil d’administration de la Fokal (Fondasyon Konesans ak Libète), le frère Francklin Armand, ne digère pas la polémique créée cette semaine autour de ladite fondation. Un « faux débat », selon lui, pour savoir qui est fondateur ou qui ne l’est pas. Le frère Armand confirme que Moïse Jean-Charles a fait partie des premiers membres de la Fokal.  

Est fondateur, n’est pas fondateur… tout est une question de sémantique, selon le frère Francklin Armand, agacé par ce débat. Tout est parti de ce communiqué publié par la Fokal précisant que Moïse Jean-Charles – candidat à la présidence et en pleine campagne électorale - n’est pas fondateur de l’institution, contrairement à ce que l’ancien sénateur a toujours revendiqué, mais jamais démenti. Jusqu’à la sortie de ce communiqué.




« Jean-Charles Moïse (Moïse Jean-Charles) a été, entre juillet 1995 et juillet 1998, membre bénévole du conseil d’administration de la Fokal », a précisé le communiqué, soulignant que M. Moïse « n’occupait pas de poste de responsabilité au sein du conseil d’administration et que « selon la loi haïtienne, Michel Duvivier Pierre-Louis est la seule personne fondatrice de cette institution (voir Le Moniteur du 4 mai 2000, numéro 35 de la 155e année. »

« Nous reproduisons la société que nous voulons combattre » Frère Francklin Armand, religieux dévoué à la cause des paysans à travers le pays, insiste sur la sémantique. « Qui est fondateur ?, se demande-t-il. Es-ce que ce sont les premières personnes qui ont signé le document ? Est-ce que ce sont les premiers compagnons ? Je ne veux pas accorder trop d’importance à cela. C’est un faux débat. »

Ce « faux débat », le frère Armand le résume ainsi : « C’est quand même triste parce que nous ne faisons que reproduire la société que nous voulons détruire. Le pays s’amuse à détruire des gens, des valeurs… » Le frère Francklin Armand, fondateur de la congrégation des Petits frères de l’incarnation (PFI) et de celle des Petites sœurs de l’incarnation (PSI), indique que la Fokal est l’une des organisations qui œuvrent beaucoup au profit de la paysannerie haïtienne, de l’arrière-pays. « Moïse est un produit de l’arrière-pays, je ne vois pas pourquoi la Fokal chercherait à le détruire », déclare le frère Armand, confirmant que Moïse Jean-Charles a été volontaire au début de la Fokal.

 « Moïse fait partie des premiers de la Fokal, insiste le religieux. Il n’a pas été payé pour prêter ses services au début. Moïse ne pouvait pas devenir ce qu’il est aujourd’hui sans la Fokal. Il est un produit de la Fokal. Michèle [Pierre-Louis] (actuelle présidente de la Fokal) est une sœur, une amie. Elle appréciait beaucoup Moïse. »

Dans sa version en réponse au communiqué signé de Michèle Pierre-Louis, le leader de Pitit Dessalines a indiqué que c’est lui qui avait introduit l’ancienne Première ministre de René Préval à Soros (pour le financement de la Fokal). « Nous avons créé la Fokal pour apporter un appui au secteur de la paysannerie, avant que Mme Pierre-Louis ne vienne désorienter l’institution… Je lui ai donné le directoire de la fondation avec toute ma confiance pour que je puisse m’occuper de la politique. J’ai fait un choix entre la Fokal et la ville de Milot où j’ai été élu maire », explique Moïse Jean-Charles, estimant qu’il est victime d’une « décision raciste et politique ». 

« Michèle [Pierre-Louis] a beaucoup apporté à la Fokal, en tant qu’économiste, entre autres, a fait remarquer le frère Francklin Armand. Mais je pense sincèrement que le débat autour des fondateurs est inutile. »            

Valéry Daudier



Voir ici nos pub spéciales